5 mythes autour de l’e-learning

2020 est une année particulière, le contexte sanitaire a soulevé beaucoup de questions. Le sujet du télétravail et de l’e-learning a été cette année au cœur de notre vie. L’e-learning a connu un essor important, malgré tout, beaucoup de personnes voient cette pratique, ce mode de vie d’un mauvais œil. Certains mythes et préjugés restent toujours ancrés dans les esprits. Découvrez un récapitulatif des 5 mythes autour de l’e-learning !

E-learning rime avec mauvaise qualité 

Beaucoup doutent de la qualité de l’e-learning. C’est comme toute chose, certains contenus sont de qualité et d’autres non. Il ne faut pas tomber dans le piège de stigmatiser l’e-learning de manière générale. Nous avons tous assisté à un cours ou une formation qui n’était pas de qualité. Parfois, la structure est en cause ou tout simplement le formateur dans le sens où, il n’est pas pédagogue et a du mal à transmettre son savoir. Que cela soit en présentiel ou en ligne, le problème vient la plupart du temps d’une structure, d’une organisation en général et non d’un moyen précis.

Néanmoins, l’e-learning se développe et se démocratise de plus en plus. La crise sanitaire a montré que tout le monde pouvait se reposer sur ce mode d’apprentissage et qu’au contraire, celui-ci proposait plus d’avantages que d’inconvénients. Aujourd’hui, il est facile de trouver du contenu de qualité sur Internet, mais aussi sur plusieurs plateformes d’apprentissage.

Aucune interaction avec le formateur

C’est un préjugé qui revient souvent, apprendre en ligne, c’est apprendre seul devant un écran. Pas vraiment, il y a parfois plus d’interaction en ligne qu’en présentiel. Certaines personnes sont plus à l’aise qu’en présentiel et osent prendre la parole afin de partager, échanger avec les autres participants et formateurs. De plus, l’échange est l’essence même de la formation en ligne. Un formateur a besoin d’échanger, car être devant un PC et être dans une salle n’est pas la même chose. Là où dans une salle, le formateur peut partager ses connaissances sans forcément attendre de participation en retour, devant son PC, il aura tendance à vouloir ressentir ce sentiment de réciprocité. Il doit être sûr que les participants suivent sa formation et que celle-ci prouve un intérêt à leurs égards. Apprendre en ligne peut aussi aider à former des communautés d’apprenants ou de collaborateurs. Il suffit de travailler sous forme de groupes et de placer l’échange au cœur de ces travaux. L’interaction et l’e-learning ne fait qu’un pour stimuler l’intelligence collective !

Les certifications en ligne ne sont pas reconnues par les entreprises

Faux ! Les entreprises reconnaissent de plus en plus les formations et certifications en ligne. Elles incitent même leurs équipes à se former d’un point de vue digital. Aujourd’hui, avoir une certification grâce à une formation en ligne s’avère être un réel atout sur votre CV. Citons par exemple les certifications Google, Google Analytics ou encore les certifications liées à des méthodologies de projet comme Prince2. Il est possible d’obtenir des certifications ayant une véritable valeur aux yeux des entreprises. Vous l’aurez compris, les certifications en ligne, c’est l’un des meilleurs moyens de se différencier des autres à l’heure actuelle !

Apprendre en ligne est facile

Malheureusement, nous aurions aimé que cela soit le cas. Apprendre en ligne est aussi « difficile » que d’apprendre en présentiel. Il faut garder une certaine concentration, mais de manière plus importante, une grande motivation ! Ce qui est intéressant avec l’e-learning, c’est le fait que plusieurs outils et moyens sont disponibles afin de rester motivé ! Apprendre en ligne demande beaucoup d’effort et de don de soi-même, peut-être plus qu’en présentiel.

La triche est omniprésente lors d’évaluations en ligne

En analysant bien, la triche peut se faire partout et sous plusieurs formes. Bien sûr qu’il est possible de tricher en ligne, mais il est aussi possible de contrer cet acte peu honorable. Aujourd’hui, plusieurs outils sont disponibles afin d’évaluer des apprenants en les empêchant de tricher. Que cela soit via une webcam, un partage d’écran, un timer, un questionnaire aléatoire, etc. Il existe beaucoup de moyens d’éviter la triche !Vous l’aurez compris, ces mythes sont à bannir de nos esprits. Tôt ou tard, l’e-learning deviendra une norme, surtout lorsque nous analysons l’évolution technologique et digitale de notre société !

Comment le jeu vidéo peut-il aider nos enfants à apprendre ?

Le jeu vidéo est souvent pointé du doigt, mais peu de gens réalisent vraiment l’impact positif de ce média sur notre vie et notre esprit. Petit à petit, la gamification et les serious game ont pris de plus en plus de place au sein de l’apprentissage. Plusieurs études montrent que le jeu vidéo permet de développer des compétences et de mieux ancrer des connaissances. Ici, nous allons expliquer en quoi le jeu vidéo peut aider nos enfants à apprendre.

Un moyen original et ludique

Au travers d’un jeu vidéo, il est possible d’apprendre de manière engageante et surtout ludique. Parfois, l’apprentissage ne se fait même pas ressentir et s’implémente directement grâce au fait que le jeu vidéo capte l’attention de l’apprenant. Quand on prend du plaisir à faire quelque chose, on ne porte pas d’attention particulière, tout se fait naturellement. Le jeu vidéo « gamifie » l’apprentissage et attire les enfants au contraire des livres.

Un média « user-friendly »

Les enfants ont grandi en utilisant toute sorte de technologie. Que cela soit via votre smartphone, une tablette ou une console, les technologies font partie intégrante de la vie de nos enfants. Lorsque l’on parle d’apprentissage et de technologie, cela est plus évident pour les enfants. Les livres ne suscitent pas autant d’intérêt qu’un appareil technologique. Le jeu vidéo, quel que soit son support, est quelque chose d’accessible pour n’importe qui du moment que l’on met un peu du sien. Pour les enfants, jouer sur un appareil technologique aujourd’hui est une évidence. Quoi de mieux que d’apprendre au travers d’un outil adapté aux enfants ? Avec les jeux vidéo, il est possible d’allier apprentissage et technologie de manière à avoir une méthode d’apprentissage efficace et originale.

Une motivation constante

Lorsque l’on parle de jeux vidéo, les enfants sont très motivés. Il y a plusieurs raisons derrière cela. Tout d’abord, les jeux vidéo motivent les enfants du fait que ces derniers sont au cœur de l’expérience. Ils sont les principaux acteurs de leur apprentissage. Ensuite, ils ont le contrôle sur toute chose, ce qui leur donne un certain sentiment de liberté. Enfin, ils se retrouvent en pleine immersion dans un univers distinct du notre. L’imaginaire peut rapidement prendre le dessus poussant ainsi l’enfant à rester motivé et engagé.

Et les avantages du jeu vidéo dans tout ça ?

Le jeu vidéo possède plusieurs avantages liés à l’apprentissage. Tout d’abord, les enfants ont tendance à répéter des actions lorsqu’ils jouent, ce qui favorise la mémorisation. Ensuite, cela permet d’augmenter certaines compétences comme la réactivité. Récemment, une étude a montré que des personnes ayant joué aux jeux vidéo ont un temps de réaction plus court par rapport aux autres. Apprendre grâce aux jeux vidéo permet aux enfants de développer des compétences dès leur plus jeune âge. Enfin, le jeu vidéo permet aux enfants d’apprendre de manière collaborative. Grâce à des communautés d’autres apprenants, les jeux vidéo ont tendance à regrouper et rassembler l’ensemble des utilisateurs, ce qui permet aux enfants de développer une certaine sociabilité et de s’entraider entre eux.

Comment s’adapter aux cours en ligne ?

Le passage des cours en présentiel aux cours à distance peut s’avérer être difficile. Il en est de même pour les formations et le télétravail. Malgré tout, nous pouvons voir que dans la majorité des cas, cela est devenu profitable pour nous tous. Ce changement reste néanmoins difficile pour certains, il est alors important de bien se préparer afin d’effectuer cette transition. Voici nos quelques conseils afin de bien s’intégrer et s’adapter aux cours en ligne.

Créer un environnement de travail

Dans la mesure du possible, il est impératif de créer un environnement de travail sain et sérieux. Il faut à tout prix s’éloigner de toute source de démotivation et de distraction de manière à ne pas rencontrer de problème de concentration. Nous savons que parfois, il est difficile d’installer un climat de travail confortable, surtout à la maison. Néanmoins, cet aspect-là joue un rôle primordial dans le suivi des cours et formations !

S’assurer d’être bien équipé d’un point de vue technologique

C’est l’élément le plus important à prendre en compte tout simplement, car si vous n’avez pas le matériel nécessaire, les cours en ligne sont tout simplement impossibles ! Assurez-vous d’avoir une bonne connexion Internet ou à défaut, d’avoir un partage de connexion mobile sous la main. D’un point de vue matériel, un PC ou une tablette est requis et dans le pire des cas, un smartphone. Si vous rencontrez des difficultés sur l’un de ces éléments, n’hésitez pas à en faire part à votre centre de formation ou votre employeur ! Normalement, ils seront aptes à vous assister et vous venir en aide.

Testez votre matériel et connectez-vous en avance

Nous ne le dirons pas assez souvent, mais la préparation est l’étape la plus importante lorsque l’on démarre une activité. Usain Bolt ne s’est jamais réveillé un matin en allant courir aux J.O sans s’être préparé au préalable. Vous l’aurez compris, préparez-vous à l’avance en testant et en vous connectant avant que la session commence. Vous aurez des chances de corriger le tir si un souci fait surface et plus important encore, vous ne raterez pas le début du cours.

Gardez contact avec le formateur

Il est important de garder contact avec votre formateur pendant la session, mais aussi en dehors de celle-ci. Veillez à avoir des échanges fréquemment, à lui poser des questions ou lui faire des retours afin d’améliorer les cours en ligne. De cette façon-là, vous aurez toujours ce sentiment de présence de sa part et vous vous sentirez encadré. N’hésitez pas à participer, cela peut paraître difficile, mais croyez-nous, c’est encore plus dur pour celui qui anime la formation.

Mesurez le degré d’implication et le niveau de concentration que la session requiert

Avant chaque session, vérifiez votre environnement de travail et préparez-vous mentalement. La formation peut être longue, compliquée et vous devez être prêt pour cela. Mesurez le degré d’implication et de concentration que vous devez fournir au sein de cette session. Si vous savez que celle-ci sera intensive, préparez de quoi travailler, de quoi noter, mais aussi de quoi boire et manger ! Ne perdez pas de temps à faire des allers-retours qui vous ferons rater des parties de cours. Préparez une bonne bouteille d’eau ou un thermos, de quoi grignoter comme des fruits par exemple et soyez prêt à enchaîner !

Faites-attention aux autres !

Bien s’adapter, c’est aussi respecter et s’adapter aux autres. Lorsque vous ne parlez pas, assurez-vous que votre micro soit bien désactivé afin d’éviter de faire du bruit involontairement. Assistez vos collègues s’ils rencontrent des difficultés et ont besoin d’aide. Prenez aussi un temps pour bien réfléchir avant de parler ou écrire quoique ce soit. En ligne, il est parfois difficile de cerner une ironie, un ton ou autre surtout en écrivant. Faites bien attention à tout cela ! 

Comment apprendre une nouvelle langue ?

Apprendre une nouvelle langue est important. Cela nous rend capable de bien communiquer avec les gens qui la parlent, de mieux bénéficier de livres, de médias et sites web produits dans cette langue. Cela nous ouvre également de nouvelles portes dans nos carrières professionnelles. Dans cet article, nous vous proposons des astuces pour rendre l’apprentissage de toute nouvelle langue plus efficace, plus facile et plus amusant.

Immergez-vous dans la nouvelle langue

Nous constatons que les gens qui partent (surtout pour travailler) dans un autre pays, arrivent très rapidement à apprendre la langue de ce pays. Le secret est qu’ils « s’immergent » dans la nouvelle langue. En effet, durant toutes leurs journées, ils parlent la nouvelle langue, entendent les gens la parler (ce qui améliore nettement leurs prononciations), écrivent, voient des panneaux publicitaires, écoutent des vidéos, etc. Alors, nous vous proposons d’imiter cette situation au maximum en lisant quotidiennement des histoires, des articles, en cherchant des opportunités pour la parler et en visionnant des vidéos en version originale sous-titrée.

Servez-vous d’Internet

Internet met à notre disposition des applications interactives pour apprendre les langues. Nous y trouvons également des sites web (sites d’échanges de langue) pour rencontrer des gens (dont la langue que nous apprenons est leur langue maternelle) prêts pour nous aider. En les aidant nous aussi à apprendre notre langue maternelle, c’est du gagnant-gagnant !

Évitez ces pièges

Le premier est que nous avons peur de faire des erreurs et nous évitons de pratiquer la langue que nous apprenons. Malheureusement, certains tombent dans ce piège alors que ces erreurs sont très normales et de plus, lorsque nous expliquons aux gens que nous sommes en train d’apprendre leur langue (dans un restaurant par exemple), ils se montrent ouverts et nous encouragent à continuer. Le deuxième, est qu’au lieu de mémoriser un mot dans une phrase (cela aide à mieux s’en souvenir), certains apprennent les mots de manière isolée sans les inclure dans des phrases, ce qui ne va pas les aider à les mémoriser et ils auront tendance à les oublier très rapidement.

Amusez-vous

Bien que l’apprentissage d’une nouvelle langue soit très important, le fait de continuer et ne pas lâcher après un certain temps n’est pas garanti. Dans ce sens, nous vous proposons de rendre votre apprentissage plus divertissant, par exemple, en écoutant des chansons ou en assistant à des événements liés à votre apprentissage. L’important est de trouver ce qui vous amuse le plus.

Parler une nouvelle langue est une belle chose. La pratique, Internet et l’amusement rendent l’apprentissage plus efficace, plus facile et plus durable.

Comment évaluer son dispositif de formation en ligne ?

Il existe plusieurs solutions afin de partager ses formations en ligne. Cela peut se faire au travers d’un forum, réseau social, site internet ou un LMS, etc. Dans tous les cas, il est nécessaire d’avoir un moyen qui permettra d’évaluer son dispositif de formation en ligne.

Comment alors, évaluer son dispositif de formation en ligne ?

Disons la vérité, il est assez compliqué d’avoir un suivi autour d’un dispositif de formation en ligne quand nous abordons les outils tels que les réseaux sociaux, forums et sites internet. Il est presque impossible de comprendre de manière concrète si notre dispositif et nos formations marchent réellement. Comment alors mesurer tout cela ?

L’utilisation d’un learning management system est la solution la plus adaptée afin de répondre à cette problématique. En effet, il est possible grâce à diverses fonctionnalités, mais plus précisément grâce à des APIs, de suivre et évaluer son dispositif de formation en ligne. Pour avoir une meilleure visibilité et compréhension du sujet, nous allons nous servir de la plateforme Nuppio Learn comme exemple.

Notre plateforme d’apprentissage permet de digitaliser des cours et formations sous plusieurs formats (PDF, image, vidéo, etc.). Nous offrons la possibilité de gamifier ces formations au travers de plusieurs fonctionnalités (quiz, badges de réussite, certifications, etc.). Tous éléments cités précédemment (de manière générale sans entrer dans les détails) sont reliés entre eux.

Grâce à cela, nous pouvons exposer grâce à une API, évaluer et comprendre le fonctionnement de notre dispositif de formation en ligne. En effet, nous pouvons avoir accès à plusieurs informations concrètes et précises comme par exemple :

–       Le temps qu’a passé l’apprenant sur la plateforme d’apprentissage

–       Le temps qu’a passé l’apprenant à se former sur un sujet en particulier

–       Les résultats de l’apprenant aux tests qu’il a terminés

–       Le nombre de connexions de l’apprenant sur une durée déterminée

–       Le nombre de fois qu’une formation a été consultée

–       Les formations les plus consultées

–       Et d’autres indicateurs…

Grâce à cet écosystème, il est possible de connaître quelles formations suscitent le plus d’intérêt et d’engagement auprès des apprenants, quelle place occupe la formation dans la vie de l’apprenant, quelles sont ses réussites, échecs, axes d’améliorations à prévoir, etc.

De manière générale, vous avez une vision sur tout. Il vous est alors possible de structurer, modifier, faire évoluer votre dispositif de formation en ligne en analysant ce qui marche et ce qui ne marche pas.

La mauvaise nouvelle, c’est qu’il faudra sans doute faire évoluer votre dispositif de manière fréquente en fonction des résultats. La bonne nouvelle, c’est que Nuppio Learn met à votre disposition, grâce à toutes ses fonctionnalités, un écosystème adaptif pour réussir à proposer un bon dispositif de formation en ligne et à le faire évoluer !

Comment personnaliser l’apprentissage en ligne ?

L’apprentissage se fait à tout endroit et à tout moment. Que cela soit par nos beaux livres ou encore un e-book, une vidéo, un smartphone ou un site LMS, il est possible d’apprendre partout. L’apprentissage en ligne est devenu aujourd’hui la tendance n°1. Néanmoins, l’apprentissage peut s’avérer être difficile surtout s’il n’engage pas l’apprenant.

Plusieurs études montrent que la baisse de motivation de l’apprenant est dû à plusieurs éléments comme par exemple, le manque d’interaction dans l’apprentissage, le manque de reconnaissance, et le manque d’accompagnement.

Le manque d’accompagnement peut se traduire par de nombreux facteurs. Tout d’abord, l’apprenant est face à son dispositif d’apprentissage en ligne, mais celui-ci est seul. C’est-à-dire qu’à l’inverse d’un mode d’apprentissage en présentiel, il n’aura pas de professeur pour l’accompagner. Ensuite, l’apprenant est un apprenant parmi tant d’autres. Que cela signifie-t-il ? Il est reconnu comme un apprenant basique à qui on proposera du contenu basique. Or, si l’on souhaite engager l’apprenant dans son apprentissage, il faut lui faire ressentir cette individualité, le fait qu’il soit une seule et unique personne différente des autres.

Comment alors ? Tout simplement en lui proposant du contenu adapté à ses besoins. C’est là que le travail d’accompagnement fait son effet, car analyser ce qu’il apprend, lui conseiller du contenu en conséquence et le guider vers des ressources pédagogiques bien précises auront un impact sur sa progression et son ressenti.

C’est là une première étape afin de personnaliser l’apprentissage en ligne.

La seconde étape consiste à répondre à la problématique du manque d’interaction. Cela devient parfois compliqué d’apprendre derrière son écran, de lire et de ne rien faire d’autre. Pour remédier à cela, il faut impliquer l’apprenant ! Structurez votre cours ou votre formation en y intégrant des questionnaires, des quiz, des tests, tout un tas de choses afin qu’il s’évalue et interagit avec votre cours !

La dernière étape consiste à « reconnaître » l’apprenant. C’est-à-dire, reconnaître sa réussite, le féliciter, le récompenser. Il faut alors penser à plusieurs éléments. Pourquoi ne pas lui donner une certification ? En mentionnant son nom, prénom, le domaine dans lequel il a réussi ? Ou même un élément qui le différenciera des autres ? Comme un badge ou du contenu bonus ?

Il faut penser à lui faire ressentir cette réussite et le rendre être fier car celle-ci est reconnue !

Ces étapes mentionnées plus haut permettent de personnaliser l’apprentissage en ligne. Bien sûr, il existe d’autres moyens, mais les plus importants ont été cités.

Au travers de notre plateforme d’apprentissage, nous avons mis en place tous ces éléments qui permettent justement de personnaliser l’apprentissage en ligne de chaque apprenant.

L’évolution de la formation dans le temps

La formation a toujours existé, que cela soit d’un point de vue professionnel ou personnel. Néanmoins, celle-ci a pris plusieurs formes au cours des années. Les premières formations professionnelles étaient à peu près identiques aux cours que nous pouvons suivre à l’école. Un enseignant ou formateur, présent au tableau partageant son savoir et en face de lui, un groupe de personnes l’écoutant afin d’acquérir des connaissances.

Cette méthode de formation a été utilisée pendant plusieurs années jusqu’à l’apparition d’une évolution ou même « révolution ». Quelle a été l’élément déclencheur de cette révolution ? C’est tout simplement l’informatique. Nous sommes passés des livres aux ordinateurs, du papier à Word et ainsi de suite. Cela s’est fait graduellement car, au début, le principe restait le même. En effet, il ne s’agissait « que » de numériser le contenu que l’on avait à présenter sur papier. Aujourd’hui, cela peut paraître banal mais, à cette époque, c’était une réelle révolution !

Au fil du temps, de nouveaux formats, supports de présentations et moyens de partager des formations sont apparus.

Parmi les innovations les plus importantes du passé, nous notons la formation par vidéo grâce aux CD-ROMs mais aussi l’apprentissage collaboratif grâce aux forums.

Petit à petit, de nouvelles solutions sont apparues, à savoir, les learning management system. De manière globale, l’e-learning devient la dénomination définissant le fait d’apprendre via un outil en ligne sur ordinateur. Les LMS permettent donc aux entreprises mais, surtout aux responsables de formations d’avoir accès à un large choix de catalogue de formations.

Au fur et à mesure, les LMS se sont adaptés aux demandes, tendances et envies des entreprises. De cette façon, ils ont pu innover et faire évoluer les divers outils d’apprentissage en ligne.

Toutefois, des inconvénients se sont fait sentir même au sein de l’apprentissage digital. La baisse de motivation et le manque d’encadrement ont provoqué une certaine distance entre la formation et les salariés.

Pour contrer ce problème, le blended-learning est apparu, mélangeant l’apprentissage en ligne et présentiel. De manière simple, c’est le fait d’apprendre grâce à un outil informatique tout en gardant un contact humain. Grâce à cela, les salariés ont pu remédier aux soucis qu’ils rencontraient.

Aujourd’hui, la formation se démocratise vraiment au travers de l’e-learning et du blended learning. L’e-learning apporte des évolutions importantes et considérables.

L’e-learning développe des fonctionnalités qui permettent de gamifier les formations et de les rendre plus ludiques !

Il est désormais possible de se former en s’amusant mais, également en gagnant des récompenses ou certifications. Cela permet au salarié de ressentir un sentiment de reconnaissance, gratitude mais aussi de réussite.

La formation d’aujourd’hui met la priorité sur l’engagement et la motivation du salarié, lui laissant une certaine liberté tout en étant accompagné et récompensé.

Quelles sont donc les prochaines évolutions de la formation ?

La formation de demain se fera et se fait déjà au travers de l’utilisation d’applications mobile. Le fait d’apprendre de manière courte (micro-learning) et rapide intéresse de plus en plus de personnes. De plus, les applications d’apprentissage mobile permettent de regrouper un ensemble de fonctionnalités priorisant un apprentissage ludique et motivant. C’est l’évolution la plus proche de la formation que nous pourrions avoir prochainement.

A contrario, sur le long terme, la formation se fera de plus en plus en réalité virtuelle, impliquant le salarié au cœur d’un écosystème grâce aux casques de réalité virtuelle.

Chez Nuppio Learn, nous mettons à disposition des entreprises un LMS permettant d’avoir accès à un large choix de catalogues de formation mais, aussi à de nombreuses fonctionnalités de gamification (badges de réussites, certifications, réseau social, quiz, récompense, etc…). De plus, nous donnons la possibilité de faire des formations à grande échelle grâce à notre solution de classe virtuelle. Enfin, nous développons actuellement une application mobile permettant d’apprendre de manière unique et originale !

L’e-learning et les méthodes de l’auto-motivation

C’est vrai que l’e-learning est un moyen d’apprentissage efficace et très demandé sur la base de ses avantages techniques et méthodologiques, mais comme tout autre moyen, on constate l’apparition de quelques problèmes en e-learning, dont celui de la motivation personnelle.

Le problème de motivation en e-learning

Contrairement à l’apprentissage traditionnel où les apprenants se rencontrent dans un lieu physique et peuvent entrer en contact direct avec le formateur, comme ils peuvent échanger des idées avec leurs collègues, l’e-learning n’assure que le contact direct avec une machine (ordinateur, mobile…etc).

Ce manque de communication humaine (face-à-face) en e-learning influence la motivation de l’apprenant de façon négative. Ce dernier se trouve seul devant une machine incapable de lui parler, de le voir ou de lui partager ce qu’elle pense.

Malgré les efforts investis par les programmeurs et les designers dans l’intégration des outils informatiques et des interfaces permettant d’assurer la continuité de l’apprentissage en ligne (la gamification par exemple), les apprenants montrent qu’ils sont toujours capables d’abandonner l’apprentissage et de quitter les plateformes e-learning à n’importe quel moment et en toute liberté.

Ce problème est dû à l’absence des relations interpersonnelles qui sont un élément très important en apprentissage.

L’auto-motivation est la solution !

Pour résoudre ce problème, il faut tout simplement cesser de compter sur les créateurs des plateformes e-learning, et commencer à faire un travail personnel sur soi pour garder sa motivation devant une machine.

Pour ce faire, les idées suivantes donnent un aperçu sur 4 méthodes efficaces et simples à adopter :

Les forums et les groupes d’apprenants : si le problème de la motivation est à cause de l’absence du contact direct avec les autres apprenants et les formateurs, il est possible d’y remédier par d’autres alternatives telles que le contact virtuel et les discussions en groupes d’apprenants inscrits sur le même cours. Cela permet d’éviter la sensation de solitude même quand on est vraiment seul.

La redéfinition des objectifs : l’une des principales causes de démotivation en apprentissage, c’est le manque d’objectif. Il est nécessaire de se rappeler à chaque fois de son objectif de départ, de se poser la question : pourquoi suis-je en train d’apprendre cela sur cette plateforme ? Ceci aide beaucoup à avoir une vision claire sur son but et ses motivations.

La participation aux challenges : les apprenants peuvent créer des petits challenges (ou objectifs à réaliser pendant une durée déterminée) et les partager entre eux sur les forums dédiés à la discussion ou sur les groupes virtuels. L’importance du challenge réside dans le fait qu’il motive l’apprenant à investir plus de temps et d’effort pour montrer qu’il est le meilleur. C’est en quelque sorte la création d’un objectif commun pour un groupe d’apprenants.

Le choix de la formation et de son planning : il est aussi évident qu’une formation intéressante attire plus de gens et présente peu de risques de démotivation, contrairement à une formation ennuyeuse. C’est pour cela qu’il faut bien choisir sa formation, et suivre un planning flexible et raisonnable, pour travailler librement durant les périodes convenables.

Et… la créativité aussi !

En plus de ces quatre méthodes, il revient à chaque apprenant en e-learning d’inventer la méthode qui lui est adaptée. Il ne faut pas oublier que la créativité et le changement périodique de la méthode de travail et de ses conditions sont importants pour ne pas se laisser attraper par la routine et l’ennui. Venez partager vos moments d’apprentissage sur le réseau social MyNuppio.

E-learning : comment suivre l’apprentissage de vos enfants ?

Nous avons tous remarqué que les enfants d’aujourd’hui sont nés dans un environnement conquis par les nouvelles technologies. Dès son premier âge, votre enfant commence à développer une certaine attirance envers votre téléphone mobile, votre tablette ou bien votre ordinateur personnel. À première vue, ce phénomène peut paraître inquiétant, mais si on l’analyse plus profondément, on dirait que c’est un avantage que nous pourrions exploiter pour améliorer les capacités intellectuelles de nos enfants.

Le e-learning est la solution

En effet, si votre enfant réussi à développer un penchant vers les nouvelles technologies que vous avez à la maison, c’est déjà une bonne preuve de sa volonté d’apprendre parce que c’est seulement par curiosité qu’il essaie de découvrir comment les choses fonctionnent.

La meilleure façon de guider la curiosité de votre enfant envers les nouvelles technologies, c’est de lui permettre de les utiliser, mais cette fois dans un cadre d’apprentissage bien structuré et sérieux.

En tant que parent, vous voulez toujours suivre l’apprentissage de votre enfant pour avoir une idée précise sur ses besoins, ses compétences et ses axes de progrès afin de le pousser vers la réussite. Mais, vous avez peut-être remarqué que l’école traditionnelle ne vous donne pas la possibilité de tout suivre de façon détaillée, car même si on peut vous parler de votre enfant, les informations fournies seraient toujours incomplètes. Que faire alors ?

Pour combler ce vide, vous avez toujours la possibilité de compléter l’apprentissage de votre enfant par le e-learning !

Suivre l’apprentissage de votre enfant grâce à l’e-learning

Contrairement à l’école traditionnelle, une plateforme e-learning vous permet d’exercer un contrôle exhaustif sur le contenu des matières enseignées à votre enfant, sur le déroulement de son apprentissage, sur ses compétences et ses lacunes…etc ; en plus de ça vous avez la possibilité de personnaliser les matières selon le besoin de votre enfant, comme vous pouvez aussi définir la méthode de son apprentissage selon le type d’intelligence qui est dominant chez lui.

Prenons un exemple :

Si votre enfant a développé une intelligence visuelle/auditive, vous pouvez lui fournir l’information sous forme de chanson/image/vidéo, afin de garantir les meilleurs résultats possibles. Remarquez qu’à l’école, il n’y a pas cet avantage, les enfants sont toujours obligés de travailler avec des outils qui ne sont pas tout le temps adapté à leurs types d’intelligence, ce qui diminue leur productivité de façon incroyable.

Les tests fournis par la plateforme e-learning vous permettent à leur tour d’être à jour avec l’évolution des compétences de votre enfant. En plus avec la possibilité de générer des statistiques et des rapports périodiques sur le déroulement de son apprentissage, vous serez capable de mieux comprendre ses attentes et ses besoins, et donc de fournir votre aide en fonction de ces variables.

Finalement…

On ne peut pas laisser un enfant seul devant son ordinateur ou son mobile et penser qu’on est en train de l’instruire. S’il n’y pas de suivi de son activité, il pourrait rencontrer des problèmes qui peuvent bloquer son évolution intellectuelle dans le futur. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de compléter l’apprentissage traditionnel de votre enfant par un autre apprentissage e-learning beaucoup mieux adapté et amusant.

Pourquoi le mobile learning ?

Qu’est-ce que le mobile learning ?

Ce phénomène n’est pas passé inaperçu, surtout pour les chercheurs et les développeurs spécialisés dans les technologies e-learning. Ils ont trouvé le moyen d’exploiter cette croissance pour propager l’idée de l’e-learning à travers le monde.

C’est de cette idée qu’une nouvelle notion appelée mobile learning (ou m-learning) est apparue.

Comme son nom l’indique, c’est l’utilisation des smartphones à travers la création des applications mobiles destinées à l’apprentissage interactif.

Pourquoi le mobile learning ?

L’utilisation des smartphones en e-learning présente plusieurs avantages dont les plus importants sont :

La facilité d’accès au contenu : on peut toujours oublier son ordinateur portable à la maison ou même sa tablette électronique, mais personne ne peut oublier son mobile ! Cette vérité présente un avantage très intéressant pour les développeurs des applications mobiles destinées à l’e-learning parce qu’ils sont convaincus que leurs clients seront toujours capables de se connecter à l’application et apprendre n’importe quand et n’importe où !

La rapidité d’apprentissage : les applications m-learning sont développées de façon à ce qu’elles permettent à l’utilisateur d’apprendre quelque chose de nouveau en quelques minutes, parce qu’il ne faut pas oublier que les applications concurrentes sont d’un nombre presque infini, et on ne peut pas parler d’un mobile learning si on ne peut pas assurer la rapidité de traitement de ce processus d’apprentissage. L’utilisateur peut quitter l’application à n’importe quel moment pour aller utiliser une autre. Le vrai challenge ici, c’est le temps !

La gamification de l’e-learning : quand on parle d’une application e-learning, on a tendance à penser qu’elle ressemble à un jeu. Cela est vrai d’un point de vue technique et stratégique. La gamification est très présente en mobile learning vu que ses principes coïncident avec ceux de la mobilité de l’apprentissage.

La sociabilité de l’apprentissage : le mobile learning permet aussi l’utilisation des réseaux sociaux pour partager ou échanger les idées, ou les réalisations. Grâce à la connectivité des mobiles, il est facile d’intégrer des forums, des classements ou de permettre aux apprenants d’entrer en compétition en ligne avec d’autres apprenants.

Une utilisation personnelle ou professionnelle : les entreprises elles-mêmes ont commencé à utiliser le mobile learning pour des objectifs purement professionnels. Par exemple : la formation des employés, l’échange des documents de travail, l’explication de nouvelles stratégies… ce qui demandait au passé d’assister périodiquement aux réunions de l’entreprise est maintenant disponible à distance grâce au mobile learning.

Les frais de formation sont abordables : c’est vrai que les applications mobiles destinées à l’e-learning ne sont pas totalement gratuites. Dans la plupart des cas, il y a une version limitée et gratuite, alors que la version complète nécessite un abonnement soit mensuel ou annuel. Mais généralement, les frais d’abonnement ne sont pas très chers si on les compare à l’importance du contenu acheté.

Il n’y a pas que les applications m-learning !

C’est vrai que les applications sont un aspect très important en mobile learning mais, ce n’est pas le seul moyen à utiliser pour apprendre sur son mobile.

On peut ajouter l’utilisation des applications de communication audiovisuelle, sans qu’elles soient vraiment destinées à l’e-learning, comme on peut parler des sites de stockage de documents en ligne.

Généralement, tout ce qui est disponible sur le mobile pourrait être utilisé pour apprendre.

Finalement… Maintenant, il existe une application mobile pour tout ce qu’on peut imaginer. Quand il s’agit de l’apprentissage, il suffit de bien chercher le sujet à apprendre et de comparer les applications avant d’investir son temps et son argent dans une seule.